jeudi 19 novembre 2015

COP21 – le site… vouloir ou pouvoir


Le défi majeur !
Voilà quelques outils…
Maintenant, je pense que le bénéfice ou déficit environnemental devrait faire partie de toute décision politique. Il existe sûrement des outils de mesure mais il manque la communication et le côté démocratique de ces outils.
Je m’explique :
On fait venir des entreprises en Suisse ou ailleurs (savings).On nous met en avant le bénéfice à court terme de l’emploi (immigration = croissance)

Maintenant au niveau long terme il se passe quoi ?
Au niveau des finances (actuel)
Au niveau social (coûts sur le moyen et long terme)
Au niveau environnemental (le moyen et long terme)
Au niveau des émissions de CO2 (le moyen et long terme)

Bénéfices/coûts après 5 ans
Bénéfices/coûts après 10 ans
Bénéfices/coûts après 20 ans (on peut rêver ;-))
Bénéfices/coûts après 50 ans (utopie)
Ensuite, on regarde sereinement si c’est utile ou non à la société.
Trop facile de faire croire que c’est bon pour nous cette année… ou dans 2 ans...

Cela sera bon pour nous dans 20 ans ?
C’est de la responsabilité dans les choix qui changeront le monde.
Les outils sont là ou seront là.

Choisir pour nous et pour les autres aussi un peu
hasta
Stéph


Aucun commentaire: