mercredi 16 décembre 2015

Cambriolages en Suisse et la libre circulation des personnes ! Le grand tabou !

Chercher des statistiques avant l’an 2000 sur le sujet paraît compliqué. En même temps, qui aurait intérêt à s’intéresser à ces données ! Malheureusement, je n’ai pas le temps en ce moment… Vivement le RBI !

Donc, c’est un sentiment… Un sentiment que chaque semaine, l’on connaît quelqu’un qui se fait cambrioler. Un sentiment qui pousse le peuple à voter contre la libre circulation et comme personne n’ose assumer les faits, cela crée une défiance.

Je comprends que ce genre de chiffres est impossible à publier politiquement et même dans notre monde où les méchants sont des gentils finalement car il y a des intérêts. Qui définit l’intérêt commun justement ? Les élites, les intellectuels, l’économie… ? A la prochaine crise économique majeure en Suisse, on se réjouit d’avoir les explications du pourquoi du comment… Cambriolages des biens et cambriolages des fonds de pensions… cela va faire beaucoup.

La démocratie et la liberté gagne à poser les vrais problèmes et les vrais données.
Ensuite, la démocratie et la liberté gagne à proposer des réponses et des solutions aux vrais problèmes.

Dans mes rêves…
A+ au poste de police ? ;-)
Stéph

Aucun commentaire: