mardi 14 octobre 2014

Economie : le miracle ou le mirage vaudois ?

Le Miracle économique vaudois consiste à copier le modèle zougois les impôts des personnes physiques élevés en plus.
Nous sommes tellement liés à ce modèle que même en hockey sur glace, on veut faire la même chose ;-) .


Donc, le gouvernement et le parlement de mon bon Canton veulent continuer dans le secteur du paradis fiscal et de l'immigration de masse.


C'est intéressant car avec la nouvelle LAT et la situation économique des cantons voisins cela risque d'être drôle si les entreprises affluent seulement sur Vaud et Genève.


Les autorités veulent nous faire croire que c'est les entreprises internationales seule qui ont participé à la bonne santé de l'économie vaudoise.


Malheureusement, je crois que c'est très réducteur et très dangereux de vouloir faire croire cela. Surtout que quand on parle logement, ils ne sont responsable de rien mais économiquement oui... Contradiction ?
Je m'explique... il y a au moins 2 autres facteurs qui ont permis cette bonne santé et qui ne seront pas de retour avant longtemps...


- Le boom immobilier et la classe moyenne qui s'est ruée sur les taux bas pour acheter. (croissance sur la dette des vaudois) cette période est terminée avec les nouvelles conditions de la BNS et des banques. Il faudra amortir le choc à long terme.


- l'effet DECFO qui a vu presque tous les enseignants et de nombreux fonctionnaires avoir une augmentation du pouvoir d'achat dès 2008.


Avec les pertes fiscales à venir grâce au taux d'imposition de l'entreprise cela ne sera plus possible avant longtemps, très longtemps de refaire le coup.


Le pari du Conseil d'Etat est que le taux unique à 13.8% gardera la croissance vaudoise dans le haut du panier avec des impôts élevés pour les citoyens et des loyers genevois mais des salaires vaudois. Est-ce réellement tenable ? La pensée unique est passée par là.


Je suis désolé de vous apprendre que la période des vaches maigres arrive car des 3 piliers du miracle économique vaudois, il n'en reste plus qu'un et il n'est pas le plus apprécié de la population.


Hasta pronto
Stéph

Aucun commentaire: