jeudi 10 septembre 2009

Election au Conseil Fédéral : Urs Schwaller et après...

Le 16 septembre 2009, je crois, il y a une nouvelle élection d'un Conseiller Fédéral !
Pour le bien du pays et le bien de ceux d'en bas, on ne peut que souhaiter l'élection du centriste Urs Schwaller au Conseil Fédéral ! Mais après, le 17 septembre 2009, au retour des vrais faux otages, à la fin de la crise dans les larmes et dans je l'espère pas dans le sang ! Dans on ne sait combien de temps ? Il faudra faire le bilan de notre système politique au-delà des nouveaux partis qui vont prendre la place des anciens !

Certaines personnalités politiques, voir toutes, y vont de leur remède magique pour expliquer le cafouillage actuel et apporter des réponses aux disfonctionements de l'exécutif au plan national ! Proportionnelle par ci, augmentation du nombre de Conseiller Fédéraux par là, Hyper Président, etc... Pourtant, le cas H-R Merz qui démissionnera prochainement est significatif du seul mal qui ronge nos institutions !

Le clientélisme !


Toutes les "vrais" démocraties du monde ou presque (et l'on ose se targuer d'être la meilleure) pour éviter les dérives, les erreurs, la corruption et une administration qui fait ce qu'elle veut ont limité les mandats !
La solution pour une politique suisse qui retrouve des couleurs et une crédibilité c'est deux mandats maximum et hasta la vista ! Vive le nouveau Conseiller Fédéral !

Le monde va vite, il faut des résultats et il faut que le peuple souverain se retrouve dans ces autorités ! Des Municipaux, des Conseillers d'Etat ou fédéraux qui font 15 ans ou plus sans laissé la place aux jeunes et à la relève... C'est la vitalité de la démocratie et sa crédibilité en Suisse qui est en jeu ! Sans parler des Conseillers, des responsables de l'Administration qui restent aussi longtemps et qui ont le temps d'installer les jeux de pouvoirs auxquels nous assistons incrédules !


Deux mandats maximum et hop ! on part ! Même Monsieur Chavez fera probablement moins longtemps que certain-e Conseiller-ère Fédéral-e-aux qui s'accrochent ! Les partis n'ont pas de relève et bien tans pis pour eux, d'autres viendront aux gouvernements ! Pour sauver les radicaux on laisse Monsieur Merz et on essaie de faire partir Monsieur Couchepin à mi-mandat pour sauver l'un des deux sièges avec des personnes qui n'ont pas la profil pour le job.

Mesdames, Messieurs, vous n'êtes pas digne de votre peuple !

Un mandat entier, une élection du parlement, une rélection pour un mandat si on est satisfait et retour à la vie civile. Ma filleul est née avec Doris Leuthard Conseillère Fédérale et elle pourrait fêter ses 20 ans avec la même Conseillère Fédérale... Cela en dit long sur le pouvoir en Suisse !

Pas plus de deux mandats aux Conseil Fédéral et ailleurs dans les exécutifs = 8 ou 10 ans maximum.
Bonne élection
Stéph

Aucun commentaire: