dimanche 10 août 2008

C'est quand le bonheur...????

Je viens de passer une semaine mythique... énorme...

pour répondre à la question ci-dessus il y a visiblement deux méthodes et deux approches...
L'une que j'essaie d'appliquer qui est la plus difficile : anticiper, décider, choisir et être libre dans son action. Cette tactique est souvent difficile puisqu'elle nécessite un regard sans concession sur soi, sur ces proches , sur son team et sur ses fonctionnements... C'est souvent énorme et crevant et l'on est toujours en mouvement parce que l'on pense que par notre action nous mettons les choses en place pour vivre tout plein de moments privilégiés en bonne compagnie ! Je vais appeler cette tactique de vie "à la Tres Palmas" car nous l'avons expérimentée à la naissance du clan et améliorée avec les années.
Je ne suis pas devin mais cela fonctionne en privé, dans le professionnel et en amitié ! Bémol il ne faut pas avoir peur et il faut mettre de l'énergie dedans !

Ensuite il y a la tactique qui n'en n'est pas une... du je laisse aller, je m'en fous, je verrais bien, je ne suis pas responsable et je suis malheureuse comme une pierre ! (le féminin est fortuit puisque c'est des personnages féminins qui m'inspire cet article cette semaine)
Au job l'on m'a fait remarqué qu'il fallait que je m'en tape et que quand cela sera la merde il sera temps de réagir que je voulais trop anticiper et que j'étais négatif ! Ouah ! Ouah ! Ouah ! des personnes sans vie sociale, ne prenant aucun risque et se reposant sur moi me disent cela ! C'était énorme !

Dans la vie privée... j'ai trop peu d'expérience mais plus j'avance et plus je comprends... le nombre de personnes qui subissent leur vie m'impressionnent de plus en plus ! Il faut dire que cet été j'étais de tous les festivals et autres manifestations... donc j'ai eu tout le loisir d'écouter les dix milles explications de situations toutes plus rocambolesques les une des autres ! C'est énorme d'écouter comme les gens semblent parler d'autres personnes que d'eux même... Le nombre de personnes qui sont avec d'autres sans savoir pourquoi ou pour des émotions ou raisons inexistantes ! L'échec est là juste après mais qu'importe puisque c'est le hasard et c'est même pas eux qui ont choisi ! C'est énorme !

voilà, je vais me perdre si je continue alors j'arrête là ! Si il ne faut pas se poser de questions pour vivre avec les autres... je suis mal barré ! ;-)
mais bon... vu ce que j'ai vu je ne suis pas prêt d'arrêter car cela fonctionne ! Je croise les doigts !
Ah non, cela ne fonctionne pas si je croise seulement les doigts... donc je me pose des questions et j'organise des choses, des moments privilégiés et ma vie avec des gens qui en valent (de valeurs de vie) la peine... qui me ressemble ;-) pffff... c'est trop crevant...
Vamonos y viva la vida !
Stéph

Aucun commentaire: