dimanche 22 avril 2012

Quand je regarde le nombre d'articles de cette année...

On constate d'emblée que quelque chose se passe...
La première chose, c'est qu'il me manque du temps, ce précieux bien, le plus précieux !
La deuxième chose, c'est que quand l'on devient père, il semblerait que l'on soit moins indigné et moins aiguisé dans les envies d'écrire avec la rage au ventre.
Ou alors la chute est tellement lente et tellement repoussée avec des artifices que l'on est obligé de patienter. La communication, la fuite en avant et la méthode Coué font bon ménage pour prolonger un modèle sous perfusion.
A quoi bon écrire la même chose encore et encore, il suffit d'être patient ! Réfléchir à la suite, penser à la nouvelle société et garder les yeux ouverts.
Vive le futur
Stéph

PS : Père de famille = plus ou moins indigné et actif ?

Aucun commentaire: